Enseignement postobligatoire

Présent dans les gymnases, les écoles professionnelles, l'école de transition ainsi qu'au Gymnase du soir, le SSP-Enseignement s'engage auprès des collègues depuis de nombreuses années notamment pour l'amélioration des conditions de travail et d'encadrement des élèves. Effectifs des classes, suivi des travaux personnels, défense d'un enseignement favorisant l'acquisition d'un esprit critique et citoyen des élèves font partie de ses nombreux combats.

Quoi de neuf dans les gymnases ?

Notre dossier sur les effectifs de classe.

Que se passe-t-il dans les écoles professionnelles ?

Quoi de neuf au Gymnase du soir ?


Réforme ECG: du temps pour penser l’avenir de cette filière

Le SSP-Enseignement demande à la Direction générale de l'enseignement postobligatoire que les enseignant·e·s disposent de plus de temps - deux demi-journées - pour pouvoir travailler sérieusement à cette réforme qui nous engage chacune et chacun pour les années à venir.

Lisez notre courrier à M. Lionel Eperon ici (cliquer sur le lien)

Photo: Eric Roset (recadrée)

Cette réforme nous engage chacune et chacun pour les années à venir.

Agenda électronique: restons mobilisé·e·s

Chères et Chers Collègues membres du SSP enseignant dans les gymnases,

Suite à notre pétition « Enseigner n’est pas twitter ! » puis au lancement de l'appel unitaire contre l’obligation de l’utilisation de l'agenda électronique, nous revenons vers vous pour un état des lieux de cette mobilisation.

Mme Amarelle, Cheffe du DFJC, nous a adressé ce 26 janvier 2021 un courrier qui nous explique, une fois encore, pourquoi, selon elle, l’agenda électronique est indispensable. Cette communication illustre bien la surdité dont fait preuve la Conseillère d’Etat aux appels répétés des trois organisations syndicales unies à ne pas imposer cet outil. De même, elle ignore les 767 signatures des collègues, parfaitement au fait des enjeux, pour notre pétition qui rejette cet outil inadapté aux difficultés sérieuses posées à cause de la pandémie.

SUITE DE LA LETTRE ICI (cliquer sur le lien)

Aucune entrée en matière de la part de la Cheffe du DFJC malgré les appels répétés des organisations syndicales, malgré la pétition SSP signée par 767 enseignant·e·s dans les gymnases en à peine quelques semaines.

Dans la suite de l'appel unitaire SSP-SPV-SUD "À leur agenda électronique, répondons par notre professionnalisme ! contre l'obligation de l'utilisation de l'agenda électronique, le SSP adresse une nouvelle lettre aux collègues.

Pétition: enseigner n'est pas twitter ! Retrait immédiat des directives sur l'agenda électronique !

Agenda électronique, une mesure qui rate (complètement) sa cible

Lancé le 8 décembre dernier dans les gymnases, la pétition a récolté plus de 750 signatures !

Plus d'informations ici.

"Enseignement" à distance dans le postobligatoire: une décision 169 inapplicable

Suite à la publication de la décision 169 et aux déclarations de la Cheffe du DFJC de cette semaine, le SSP-Enseignement estime qu’il est important que nous nous saisissions ensemble, des difficultés et nombreux problèmes que cette décision impliquerait. Nous encourageons ainsi les collègues à organiser des réunions pour en discuter et débattre ensemble pour faire part de leur point de vue de professionnel·le·s de l'enseignement à leur hiérarchie.

https://www.telerama.fr/

«ENSEIGNEMENT» À DISTANCE : UNE DÉCISION 169 INAPPLICABLE

MOINS DE CONTRÔLE, PLUS DE CONFIANCE ET UN PLAN PÉDAGOGIQUE RÉALISTE !

Le SSP-Enseignement réagit à la Décision n°169 relative au déploiement de l’enseignement à distance (EàD) pour les établissements du postobligatoire vaudois, en vigueur dès le 26 octobre 2020. Au vu des contraintes dictées par ce plan d’enseignement à distance, ainsi que des lacunes informatiques actuelles, le DFJC choisit de nous imposer un plan inapplicable et irréaliste pédagogiquement. Et ceci malgré les fermes critiques du SSP-Enseignement à son égard. Sans aucun doute, ce sont nos élèves les plus fragiles qui paieront le plus lourd tribut de cette politique du « y’a qu’à… ».

Certes nous continuerons, comme nous nous y sommes toujours attelé·e·s, à poursuivre nos efforts pour remplir, malgré tout, notre mission de service public et assurer un enseignement de la meilleure qualité possible. Ainsi, comme au printemps, nous ferons notre maximum pour maintenir le lien pédagogique avec nos élèves et favoriser les apprentissages avec les moyens du bord. Nous refusons toutefois les discours et injonctions totalement déconnectés des réalités pédagogiques - et donc irresponsables - de nos autorités.

Le SSP appelle les collègues à organiser des réunions de discussion autour de cette directive et à faire part à l’employeur, de façon collective et déterminée, des problèmes sérieux que cette directive peut impliquer. Le SSP soutiendra les collègues.

Suite et développement ici (cliquer sur le lien)

Notre questionnaire sur l'enseignement à distance: conditions de travail et bilan pédagogique

Lien vers le questionnaire: https://framaforms.org/enseignement-a-distance-conditions-de-travail-et-bilan-pedagogique-1589980457

Un premier bilan a été effectué suite aux réponses de nombreuses et nombreux collègues, mais il est toujours possible d'y répondre.

Depuis plus de deux mois, et pour au moins quelques jours encore, les enseignant·e·s travaillent le mieux possible, dans un contexte inédit, et lourd pour certain·e·s d’entre elles et eux. Ils·elles continuent à tout mettre en œuvre pour maintenir le lien avec les élèves du post-obligatoire, à consolider des acquis, à transmettre des connaissances, à développer des compétences. Cette période provoquera (et provoque déjà) des volontés, notamment de la part de nos autorités, de s’en inspirer par la suite, y.c en décidant de pérenniser certaines pratiques ou certains outils apparus il y a à peine quelques semaines.

Mais qu’en est-il vraiment ? Les outils numériques peuvent-ils représenter une amélioration de l'enseignement? Dans quelles conditions les enseigant·e·s ont-elles·ils dû/pu travailler ? Les enseigant·e·s ont-·elles/ils effectivement, et ceci malgré un investissement souvent remarquable de leur part, pu atteindre avec les élèves les objectifs attendus par le DFJC et ceux du plan d'études ? Un plan pédagogique mis en place à la rentrée 2020-2021 s’impose-t-il afin de soutenir les élèves dans la transition vers l’année suivante ? Et plus largement, quel premier bilan pouvons-nous faire de cette expérience ?

Afin d’avoir un maximum de retours du terrain sur ce sujet, le SSP-Enseignement et des membres du RéGym (réseau gymnases du SSP) ont conçu un questionnaire qui s’adresse aux membres du SSP qui enseignent dans un établissement de la DGEP et plus largement à toutes et tous les enseignant·e·s concrné·e·s.

Il est anonyme. Il est parfaitement possible de ne pas répondre à certaines questions.

ECG: réponse à la consultation sur le fond et modèle de résolution (2)

Vous avez dit "équilibré", "cohérente", "lisible"

Le SSP-Enseignement a élaboré sa réponse à la consultation sur le projet de refonte ECG de la DGEP.

Elle est ici: Réponse à la consultation sur la grille ECG

Par ailleurs, des conférences des maître·sse·s (extraordinaires) devraient avoir lieu procahinemnet ou ont eu lieu dans plusieurs afin de répondre également à la consultation. À cet effet, le SSP-Enseignement propose un modèle de résolution qui pourra être adapté, modifié en fonction de la réalité de chaque gymnase. Cette résolution peut également être affichée. Il va de soi que les éléments contenus dans la résolutions ne sont qu'une réponse minimale à la consultation (mais adressée à La Cheffe du DFJC) qui peut très bien se concevoir comme un complément à une réponse plus complète et plus étayée, notamment en lien avec les différentes disciplines.

Document Word - modèle de résolution à modifier, adapter etc.

Document PDF - modèle à afficher

Consultation ECG - modalités et délais totalement inadéquats

Une consultation alibi ?

Le SSP-Enseignement adresse une lettre à la DGEP pour exiger un prolongation des délais de consultation des files, des files cantonales et des conférences des maîtres·sses pour la refonte de l'ECG. Une nouvelle fois, la DGEP semble prendre très à la légère des réformes dont les conséquences seront sigificatives pour les élèves de cette filière et se moquer des compétences et de l'avis des enseignant·e·s sur des questions de fond.

Notre courrier est ici.

L'annexe au courrier ici.

Le SSP-Enseignement a obtenu gain de cause sur ses revendications: Le délai de consultation est prolongé au 30 mars et il n'est plus nécessaire de répondre au questionnaire et possible d'adresser un texte rédigé et argumenté.

Concept 360 à la DGEP: courrier au Directeur général

Le SSP-Enseignement s'inquiète fortement du manque d'information aux professionnel·le·s concerné·e·s à la DGEP par ce projet et redoute un manque de préparation.

Il insiste également sur le caractère urgent et alarmant de plusieurs situations d'élèves qui nécessiteraient une aide qui ne peut attendre la mise en œuvre du Concept.

Notre lettre au Directeur général de l'enseignement postobligatoire est à lire ici.