Femmes

Les femmes ont des parcours de vie variés et leurs carrières professionnelles ne sont pas toujours rectilignes. Parallèlement à leur activité lucrative, beaucoup de femmes doivent prendre en charge des personnes dépendantes. Elles effectuent ainsi une grosse part du travail non rémunéré. Le SSP s’engage pour de bonnes conditions de travail pour les femmes de toutes les professions à tous les échelons hiérarchiques. Nous luttons pour un monde du travail égalitaire en droits et chances pour les femmes et les hommes.

Pour réaliser l'égalité, avec le SSP

Loi sur l’égalité: de la parole aux actes!

La Loi sur l’égalité existe depuis 1996. Mais les inégalités persistent à tous les niveaux: salaires, temps de travail, carrière, etc. De plus, malgré son interdiction, le harcèlement sexuel reste une réalité à combattre.

Réaliser l’égalité dans les faits nécessite non seulement de changer en profondeur les habitudes et les mentalités, mais aussi de remettre en cause les intérêts des possédants. Il faudrait par exemple répartir autrement la richesse: augmenter les salaires des femmes plutôt que distribuer des dividendes somptueux aux actionnaires; développer les ressources à disposition des services publics pour, entre autres, financer les crèches, plutôt que multiplier les cadeaux fiscaux aux riches.

Les inégalités salariales dans les services publics

Les employeurs publics sont souvent présentés comme un modèle pour l’égalité. A l’évidence, l’existence des échelles de salaire et des mécanismes salariaux - que les employeurs voudraient faire disparaître sous prétexte de ‘’rigidité“! - a permis de limiter les inégalités. Pourtant, celles-ci restent importantes: elles se situent entre 10 et 20% dans le secteur public: c’est beaucoup trop!

Travail et famille: un bon ménage

Le modèle de la femme au foyer est en déclin. Entre 1970 et 2000, le taux d’activité des femmes a passé de 45% à 77%. Or seulement 16% des familles qui font garder leurs enfants trouvent une place en crèche!

Mais les femmes assument aussi les soins aux personnes âgées, handicapées ou malades. Ainsi, lorsque l’Etat coupe dans les budgets de la santé et du social, elles sont doublement touchées: les femmes sont nombreuses dans ces professions et ce sont elles qui compensent le désengagement de l’Etat par un surcroît de travail gratuit pour s’occuper de leurs proches!

...à condition de disposer de servises publics adéquats

La prise en charge des personnes dépendantes incombe à l’Etat, qui doit assurer les services publics nécessaires: la garde des enfants et les soins aux personnes âgées sont des priorités.

Or, face au désengagement de l’Etat, nous assistons à l’augmentation du travail domestique souvent accompli par des femmes sans statut légal. Le SSP s’oppose à cette évolution; il soutient la régularisation des travailleuses sans statut légal et s’engage pour assurer à toutes les femmes de bonnes conditions de vie et de travail.

Se syndiquer?

Seule, isolée, une salariée ne fait pas le poids face à son employeur. Alors que de plus en plus de femmes ont une activité professionnelle, il est important qu’elles soient fortement représentées dans les syndicats. Pour faire valoir leurs droits et pour lutter en faveur de l’amélioration des conditions de travail et de la mise en place des mesures nécessaires à réaliser l’égalité des sexes.

Un syndicat avec une forte proportion de femmes

Le SSP contribue depuis longtemps à la lutte légitime des femmes pour l’égalité dans le monde du travail et de la famille. Le Syndicat des services publics (SSP) regroupe près de 36 000 salarié-e-s dans toute la Suisse. Les femmes représentent 44% des membres, soit un des taux les plus élevés de tous les syndicats. Au SSP, les femmes sont présentes à tous les niveaux. Une commission des femmes se réunit régulièrement au plan national pour impulser et coordonner la politique syndicale de l’égalité.

Comment adhérer?

Le SSP est le syndicat des secteurs public et parapublic. L’adhésion au SSP se fait sur la base d’un employeur commun, plutôt qu’en fonction de la profession. Chaque membre paie une cotisation calculée en fonction de son salaire. Elle permet de financer les activités du syndicat et de garantir une série de prestations, telles que le fonctionnement de secrétariats régionaux, l’intervention d’avocat-e-s spécialistes en droit du travail, un fonds de solidarité en cas de grève, etc.

Pour aller plus loin, vous pouvez vous rendre sur le site internet national du SSP.

Téléchargez ici les différentes brochures d'information

Downloads
27.03.2018 Brochure SSP Harcèlement sexuel PDF (4,713 kB)
Downloads
27.03.2018 8minutes2018 PDF (2,276 kB)
Downloads
27.03.2018 Non c'est non PDF (2,379 kB)
Downloads
27.03.2018 Non c'est non 2 PDF (4,546 kB)
Downloads
27.03.2018 Non c'est non 3 PDF (1,923 kB)