Investpro: Assemblée du personnel de la santé parapublique 22 mai 2024, 18h00 Maison du Peuple

Négocié sans les syndicats, le projet Investpro ne permettra pas de sauver l'hémorragie dans le secteur de la santé parapublique.

INVESTPRO : Assemblée du personnel de la santé parapublique

Mercredi 22 mai 2024, 18h00

Maison du Peuple (Place Chaudron 5, Lausanne) Salle jean Villard-Gilles

Organisée par les organisations signataires de la CCT San représentant les salarié·e·s (SSP, Syna, Sud, ASE, Avenir Social, APEMS)

La crise que traverse le secteur de la santé ne tarit pas. Face à la pénurie de il y a urgence à agir, et l’amélioration des conditions de travail doit devenir une priorité du Canton. Avec Investpro, le Conseil d’Etat vaudois tente une réponse, qui reste malheureusement très insuffisante.

Investpro veut améliorer les conditions de travail…

Dans le secteur de la santé, les moyens manquent depuis de nombreuses années. En conséquence des conditions de travail difficiles, de l’intensification des rythmes de travail, des bas salaires, des horaires de travail pénibles et du manque de dotations, un nombre très important de professionnel·le·s quittent la profession chaque année.

Le 29 janvier 2024, le Conseil d’Etat rendait public le projet Investpro, qui doit répondre également à la mise en œuvre de l’initiative pour des soins infirmiers forts, et qui prévoit d’agir pour soutenir et renforcer la formation ; promouvoir les professions de la santé et améliorer les conditions de travail.

Ce projet prévoit, selon le Conseil d’Etat, un investissement total de 90 millions entre 2024 et 2027, répartis de la manière suivante : 43 millions pour la revalorisation des salaires CCT San, 18 millions sous forme de prime de pénibilité, 29 millions pour la formation et la promotion des professions de santé.

… sans négocier avec les syndicats

Avec Investpro, l’Etat a réuni autour de la table, des représentant·e·s des employeurs (toutes les fédérations signataires de la CCT San) et de certaines organisations professionnelles, à l‘exception des syndicats qui ont été volontairement tenus à l’écart du projet. Ce alors que des montants importants sont investis et que le projet cherche à améliorer les conditions de travail.

Les syndicats et organisations signataires de la CCT San (SSP ; Syna, Sud, Avenir social, APEMS ; ASE) dénoncent fermement cette exclusion qui est d’autant plus problématique que le Canton ne répond pas aux interrogations de nos organisations sur le projet Investpro et que la Conseillère d’Etat en charge du département de la santé a refusé une proposition de rencontre avec les syndicats à ce sujet.

Investpro : des montants insuffisants

Après analyse du projet Investpro, il ressort que les moyens alloués ne sont pas suffisants pour revaloriser les salaires du personnel soumis à la CCT San. Aussi, les 43 millions annoncés dans Investpro pour les revalorisations salariales de la CCT San sont un total cumulé. Dans les faits, ces revalorisations seraient réparties de la manière suivante : 5 millions investis en 2024, 5 millions en 2025, 3 millions en 2026 et 2 millions en 2027.

Pour rappel, lors de la bataille qui a abouti à la bascule salariale dans la CCT HRC, les syndicats avaient estimé à 100 millions le montant nécessaire pour harmoniser les salaires avec ceux de la CCT HRC. A titre comparatif, les 5 premiers millions alloués en 2024 (sur le 43 millions totaux) ont juste permis de donner une revalorisation, équivalant à une annuité, au personnel des soins, du médicotechnique, du social et de l’accompagnement dont le salaire maximal de la classe CCT SAN était déjà atteint ou dépassé. Autant dire que ces montants ne permettront pas d’offrir une amélioration significative des salaires dans la santé parapublique. De même, les contours généraux de la démarche restent flous, et aucune information concernant la répartition des primes de pénibilité dans le projet n’a été communiqué.

Assemblée du personnel le 22 mai à 18h00

Dans ces conditions, une assemblée du personnel de la santé parapublique est nécessaire. Les syndicats doivent pouvoir être associés aux démarches touchant aux conditions de travail et de salaires du personnel de la santé parapublique.

Nous vous remercions d’avance de votre participation le 22 mai 2024, 18h00 à la Maison du Peuple à Lausanne.

Downloads
07.05.2024 AG santé parapublique 22.05.24 PDF (80,6 kB)