Que se passe-t-il dans les gymnases ?

Actualités et mobilisations dans les gymnases.

Décision 169 : moins de contrôle, plus de confiance et un plan pédagogique réaliste

Par ailleurs, plusieurs établissements ont adressé une résolution ou un courrier à la Cheffe du DFJC à ce sujet. Pour l'heure, aucune réponse de sa part n'a été apportée.

Décision 169: une décision inapplicable

Retrouvez notre position et notre analyse de la décision 169 ici (Cliquez sur le lien)

Mesures d’économie: vers un gymnase au rabais ?

Photo: Valdemar Verissimo

Suite à une enquête sur les mesures d'économie prises dans les gymnases du canton en particulier pour la rentrée prochaine, le SSP-Enseignement adresse un courrier à la Cheffe du DFJC qui demande le retrait de toutes les mesures ainsi qu'un positionnement clair du DFJC par rapport à un budget insuffisant pour assurer les mêmes prestations pour la rentrée prochaine.

Notre courrier est ici

Avec son annexe (mesures spécifiques à chaque établissement)

Regroupement des Ecoles de commerce

Action des collègues de Beaulieu pour des gymnases faisant cohabiter toutes les filières.

Position du SSP-Enseignement sur l'Ecole de commerce juste avant les négociations du 20 février prochain.

Article paru dans La Lettre info n°52

Article paru dans La Lettre info n°51

Ecoles de commerce : ENFINUNE REFLEXION

DELAI D'INSCRIPTION AUX ASSISES PROLONGE (jusqu'au 30 août)

Suite à la bataille menée par les collègues des gymnases de Beaulieu et de Renens avec le soutien des syndicats et celui de plusieurs autres gymnases (résolutions votées), la Cheffe du DFJC est revenue en partie sur sa décision concernant le regroupement des classes d’Ecole de commerce du Grand Lausanne sur deux sites uniquement.

Face aux arguments des collègues soutenu·e·s par les syndicats, Cesla Amarelle a certes maintenu l’idée de regroupement proposée par la Conférence des directrices·eurs de gymnases (CDGV), mais uniquement pour 2019-2020. Au-delà, l'avenir du regroupement dépendra des résultats du bilan et de la réflexion sur l’Ecole de commerce qui sera principalement effectuée dans le cadre d’assises cantonales.

Cette nécessité d’effectuer un bilan - demandé de longue date - sur cette formation avant de prendre d’éventuelles décisions de restructuration a toujours paru indispensable au SSP. Nous avons donc revendiqué, avec succès, l’organisation d’états généraux dont l’objectif sera, d’une part, de dresser un bilan de cette Ecole qui s’inscrit dans un contexte particulier entre certaines spécificités vaudoises (obtenues de vive lutte en 2015) et un cadre fédéral rigide et contraignant, et, d’autre part, de lister des mesures à mettre en place rapidement dans ces classes afin d’ alléger et faciliter leur gestion pour les enseignant·e·s et apporter un meilleur encadrement pédagogique aux élèves.

La liste des mesures demandées par les enseignant·e·s à l’issue de cette journée sera remise à la Cheffe du DFJC en vue de négociations avec les syndicats.

Cette journée, financée par le DFJC et dont l’organisation logistique est prise en charge par la DGEP, est organisée en collaboration avec les syndicats et la CDGV. Elle aura lieu le 18 septembre prochain. Toutes et tous les enseignant·e·s de gymnase, intéressé·e·s à réfléchir autour de l’Ecole de commerce, et plus généralement aussi aux formations qu’elles·ils estiment que le gymnase doit pouvoir dispenser, ont été invité·e·s par la DGEP via leur direction à s’inscrire d’ici au 30 juin. LE DELAI D'INSCRIPTION EST PROLONGE. IL EST ENCORE POSSIBLE DE S'INSCRIRE D'ICI AU 30 août 2019. BULLETIN ICI.

Toujours dans le cadre des négociations concernant cette école, le SSP-Enseignement a demandé une étude sur les profils sociologiques des élèves suivant cette filière, afin d’obtenir des éléments supplémentaires pour une meilleure compréhension de ce public et la mise en place d’éventuelles mesures supplémentaires pour un soutien plus adéquat. Cette revendication a également été retenue par la Cheffe du DFJC. Même si ce type d’études exige du temps, quelques informations devraient pouvoir être apportées comme contribution à la réflexion lors des assises de septembre.

Réponse à la consultation sur l'ECG (cadre réglementaire et plan d'études)

Le SSP-Enseignement souligne l'importance que les jeunes acquièrent une culture générale approfondie et développent des capacités logiques, analytiques et critiques.

Lire notre réponse à la consultation.


Photo Verrissimo

Les documents sur lesquels nous étions consultés sont ici: http://www.edk.ch/dyn/28000.php

Formation gymnasiale


Retrouvez toutes nos prises de position sur la formation gymnasiale

Travaux de maturité: notre lutte pour sa valorisation



Chamblandes: cours du soir, nos revendications entendues

Au mois de septembre passé, après interpellation de la Cheffe du Département, nous apprenions que le transfert des Cours du soir du Gymnase de Chamblandes en direction du Gymnase de Renens était confirmé. La question des modalités de ce transfert était néanmoins laissée en suspens (cf. Lettre info 38).

À ce titre, le SSP faisait valoir deux revendications :

a) Que la priorité soit accordée aux actuel-le-s enseignant-e-s des Cours du soir du Gymnase de Chamblandes lorsqu’il s’agira de repourvoir ces mêmes cours au Gymnase de Renens.

b) Que la possibilité soit laissée à ces mêmes enseignant-e-s de renoncer à ce transfert, avec la garantie que les contrats et les dotations horaires correspondantes seront honorés sur le site du Gymnase de Chamblandes.

Une rencontre réunissant le Directeur général de la DGEP, le Directeur du Gymnase de Chamblandes et le SSP-Enseignement a ainsi eu lieu le 10 mars dernier pour régler cette question. Le SSP salue l’accord qui y a été trouvé et qui permet de satisfaire pleinement aux deux revendications présentées ci-dessus. Le SSP-Enseignement, qui sera par ailleurs régulièrement consulté durant tout ce processus de transfert, ne manquera pas de veiller à ce que l’esprit de cet accord soit respecté et que l’emploi au sein des deux Gymnases concernés n’en soit pas impacté.


©Eric Roset

Vous vous trouvez face à des difficultés dans votre établissement? Contactez votre délégué-e SSP sur place ou notre secrétaire en charge du secteur enseignement, Raphaël Ramuz, Enable JavaScript to view protected content..

Un onzième gymnase: victoire des enseignant-e-s du GYRE

Suite à la mobilisation des collègues des sites Provence et de Renens du GYRE, appuyée par le SSP-Enseignement, le Conseil d'Etat a décidé la création d'un nouvel établissement. Une pétition lancée par les maîtres des deux sites a su convaincre les autorités de la nécessité de ne pas maintenir d'établissement mammouth (90 classes). "Avec les 35 classes du Gymnase Provence, l'objectif d'un établissement à taille humaine est respecté conformément aux vœux des élèves et des maîtres », se réjouit Dominique Dirlewanger, enseignant sur le site de Provence et membre actif du SSP.

Gageons que ce choix saura inspirer la création des futurs établissements d'Echallens, Aigle et Rolle en conservant l'objectif de gymnases de taille raisonnable pour l'encadrement pédagogique.

Deuxième victoire au GYRE: conditions d’engagement

La détermination des enseignant-e-s du GYRE a à nouveau payé. De nouveaux contrats avaient été imposés à tou-te-s les collègues suite à l’ouverture du Gymnase de Renens alors qu’un simple avenant avait été annoncé par la DGEP. Ces contrats posaient d’autres problèmes dont l’ajout de conditions particulières qui n’apparaissaient ni précédemment ni sur les contrats de collègues nouvellement engagé-e-s dans d’autres établissements. Après un premier refus net du Directeur général d’accéder aux demandes des syndicats SSP et SUD, mandatés par une première Assemblée générale du GYRE, il a finalement dû accéder à toutes les revendications suite à une deuxième AG et un autre courrier adressé à la Cheffe du département. Ainsi les enseignant-e-s engagé-e-s avant août 2016 et dont le lieu de rattachement n’a pas changé retrouveront leur ancien contrat, les autres recevront un avenant. Dans tous les cas, la rubrique des conditions particulières ne mentionnera que trois éléments: la mention de la lettre d’accompagnement, l’annexe au contrat et le cahier des charges; le fait que le salaire est proportionnel au nombre de périodes enseignées; le fait qu’un détachement partiel est possible dans un autre gymnase et/ou dans une autre discipline.

Ceci est aussi valable pour les contrats de tous les collègues engagé-e-s à l’avenir, quel que soit l’établissement.


Événements sur ce thème

Grève du climat et mobilisation des salarié·e·s dans les écoles

VERS LA GREVE ET LES MOBILISATIONS DU CLIMAT DU 15 MAI 2020 Quelle mobilisation ? Quelles revendications des...

NPA / Lieu: Lausanne
Adresse: Maison du Peuple - place Chauderon 5 - Lausanne - Salle Jean-Villard Gilles