Postobligatoire: Appel unitaire contre l’obligation de l’utilisation de l’agenda électronique

Le DFJC nous contraint à perdre notre temps à remplir un agenda quasi inutile, chronophage et bureaucratique au lieu de faire confiance à notre professionnalisme pour accompagner véritablement les élèves empêché·e·s d’assister aux cours.

de: RéGym (réseau gymnases du SSP-Enseignement)

Dans la suite de sa pétition qui a récolté plus de 750 (767) signatures dans les gymnases, le SSP lance - de concert avec les deux organisations syndicales SPV et SUD - un appel auprès de toutes et tous les collègues du postobligatoire contre l’obligation de l’utilisation de l’agenda électronique.

À leur agenda électronique, répondons par notre professionnalisme !

Les trois organisations syndicales SPV, SSP et SUD lancent un appel unitaire à toutes et tous les enseignant·e·s pour les encourager, dans une démarche collective, à:

  • ne pas se soumettre à l’obligation de l’utilisation de l’agenda électronique;

  • assurer, avec professionnalisme, le suivi des élèves en quarantaine dans un délai raisonnable - et non à flux tendu - en recourant aux moyens qu’elles·ils auront choisis (du courriel à des dispositifs encourageant la solidarité et l’autonomie des élèves, les moyens pour transmettre la matière enseignée ne se limitent pas à l’agenda électronique).

Retrouvez le texte complet de l'appel ici (cliquez sur le lien).

Nous pensons que cette action n’aura de force et de sens que si elle est discutée dans les salles des maître·sse·s; nous vous invitons donc à partager vos idées avec les collègues, notamment avec celles et ceux qui enseignent dans la/les mêmes classe(s) que vous, pour parvenir à agir collectivement.

N'hésitez pas à nous contacter en cas de question ou de difficultés. Nous sommes là pour vous soutenir.