Nos démarches auprès des autorités

Depuis des mois, nous interpellons les autorités politiques sur la nécessité d'augmenter les salaires dans les secteurs public et parapublic.

Valdermar Verissimo

Secteurs subventionnés (Santé, Social, Evam)

Notre syndicat a interpelé les différents départements de l'État pour rappeler la nécessité d’une adaptation des subventions dans les secteurs de la CCT EVAM, de la CCT Santé et de la CCT Social afin de permettre l’indexation complète des salaires. Dans le secteur social, les organisations syndicales dont le SSP ont saisi, sur demande des salarié·e·s, l’organe de conciliation afin de pouvoir également faire grève.

Ville de Lausanne

Conformément à ses statuts, La Ville de Lausanne a annoncé qu’elle augmenterait les salaires du personnel communal de 2.87% dès le 1er septembre 2022. Une adaptation bienvenue, mais insuffisante. Notre syndicat a adressé à la Municipalité une série de revendications salariales pour 2023, y compris pour les secteurs subventionnés par la Ville de Lausanne.

État de Vaud

Le SSP a adressé de nombreux courriers à l'État de Vaud, portant notamment sur :

  • Les revendications de la fonction publique et des secteurs subventionnés en matière d'indexation des salaires, l'ouverture de négociations sur l'indexation des indemnités existantes et une hausse nécessaire des salaires de 100.- pour toutes et tous afin de compenser la hausse des prix qui ne sont pas comptés dans l'IPC. Voir le courrier
  • Une indexation entière de grille des salaires de la fonction publique et du secteur parapublic sur l'IPC, selon l'indice d'octobre. Voir le courrier
  • Par ailleurs, un acte de non-conciliation a été délivré par l'organe compétent, suite aux démarches des organisations syndicales, rendant la grève licite. Voir courrier

Pensionné·e·s soumis·e·s à la CPEV

Le SSP, la FSF et SUD ont adressé au Conseil d'Administration de la CPEV une demande d'adaptation des rentes au coût réel de la vie, ainsi que le versement d'une allocution unique pour 2022 aux pensionné·e·s. Voir le courrier