Investpro : 10 millions ce n’est pas assez ! Pétition pour une mise à niveau des salaires de la CCT-SAN avec ceux de la CCT-HRC et du CHUV

PETITION Contre le plan Investpro, qui a pour but de lutter contre la pénurie de personnel dans la santé en améliorant les conditions de travail. Mais ce plan ne prévoit que 10 millions pour revaloriser les salaires du personnel de la CCT-SAN, en excluant la majorité du personnel!

Investpro : 10 millions pour revaloriser les salaires ce n’est pas assez !

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION

Le Plan investpro a été récemment transmis au Grand conseil. Le Décret du Conseil d'Etat nous en a appris plus sur le détail du projet. Pour rappel les syndicats et organisations signataires de la CCT-SAN n'ont pas été impliquées dans le Projet Investpro, et la Conseillère d'Etat en charge de la santé a refusé de répondre à nos questions sur le projet.

Dans un contexte de pénurie de personnel et de vieillissement de la population, le plan Investpro a pour but de former plus de personnel dans la santé et d'améliorer les conditions de travail, notamment via les salaires.

Un but louable qui rate malheureusement sa cible.

Concernant les conditions de travail, la PFT fait les constats suivants:

  • Seuls 10 millions sont prévus pour la revalorisation des salaires dans la CCT-SAN, qui emploie plus de 18'000 personnes. Si l'Etat reconnait que dans les hôpitaux régionaux, EMS et soins à domicile les salaires sont encore nettement inférieurs à ceux du CHUV et de l'HRC, il ne met pas les moyens pour supprimer les inégalités dans ce secteur. Pour rappel, c'est 90 millions qui sont nécessaires à la revalorisation des salaires dans la CCT-SAN.
  • Le plan Investpro ne vise que les fonctions soignantes diplômées (diplôme supérieur à un CFC), excluant la majorité du personnel sur le terrain. Pour rappel, dans les EMS, les Auxiliaires santé Croix-Rouge et Aide-soignantes représentent jusqu'à 70% du personnel. Professions fortement féminisées, la majorité à temps partiel, elles sont déjà les moins bien rémunérées. Investpro exclu également d'autres professions non-soignantes.

Parce qu'on ne peut pas prétendre lutter contre la pénurie de personnel et pour l'amélioration des conditions de travail dans la santé en excluant la majorité du personnel et en prévoyant des mesures de revalorisation insuffisantes, la PFT lors de l'assemblée du 22 mai 2024 lance une pétition à signer et faire signer largement!

Cette pétition fait les demandes suivantes:

  • Des mesures financières qui mettent fin à l’inégalité salariale entre le personnel de la santé publique et parapublique. Ces mesures doivent financer les salaires de l’ensemble du personnel de la CCT-SAN sans exclusion à hauteur de ceux du personnel du CHUV, à tout le moins de l’HRC.
  • Des clarifications sur les délimitations du périmètre d’InvestPro et les mesures d’amélioration des conditions de travail qui restent floues quant à leur application et leur financement.
  • Associer les organisations professionnelles et syndicales signataires de la CCT-SAN aux discussions et négociations relatives à la lutte contre la pénurie de personnel.

A signer avant le 24 juin 2024.

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION