HESAV: des problèmes sans réponses!?

Avant la période difficile ouverte par le confinement de mars 2020, le SSP a rencontré la directon de HESAV (le 17 décembre 2019) pour discuter des problèmes relevés dans notre courrier du 31 octobre 2019. La direction de HESAV a acté sa volonté d'avancer sur ces questions dans un courrier du 30 janvier 2020. Ce à quoi nous avons répondu (courrier du 6 mars 2020) car certaines des affirmations de la direction de HESAV étaient inexactes et les problèmes qu'elle prétendait avoir résolus subsistaient (voir ces échanges ci-dessous).

Quelques jours après notre réponse commençait la longue période COVID qui a bloqué ou considérablement ralenti les échanges. De plus, la direction de HESAV a entretemps évolué. Etant donné que les problèmes soulignés par le SSP subsistent et que d'autres s'y sont ajoutés, il nous a paru nécessaire d'interpeller à nouveau la direction. Ce que nous venons de faire en lui demandant des comptes sur la gestion de nombreux dossiers en souffrance :

i) La gestion des congés maladie et maternité. contrairement à ce qu'affirme la direction de HESAV dans son courrier du 30 janvier 2020, il semble que ces congés ne fassent pas l'objet d'une politique systématique de remplacement.

ii) La gestion des pauses allaitement, qui contrevient aux prescriptions légales.

iii) La couverture du salaire en cas de maladie produit des inégalités inacceptables entre les salarié-e-s aux statuts différents. De plus elle discrimine les femmes salariées sur fonds externes en les taxant plus fortement que les hommes.

iv) La fixation des salaires semble également problématique dans la mesure où la procédure de fixation du salaire initial lors de l'engagement sur un nouveau poste est très opaque et conduit à une dévalorisation des personnes changeant de statut à l'interne.

v) La politique de relève constitue également un point fondamental sur lequel la position de la direction de HESAV est pour le moins peu claire.

vi) Nous attendons également toujours des retours quant aux procédures d'évaluation du PER (période probatoire et renouvellement contractuel).

vii) Enfin, les dispositifs de lutte contre le harcèlement et de gestion de conflits de travail sont, pour les premiers, inexistants (puisque le Groupe Impact ne traite plus de ces questions) et pour le second, à tout le moins nébuleux.

Nous organiserons un nouveau midi syndical bientôt à HESAV pour échanger avec les salarié-e-s sur ces questions (et sur d'autres) et réfléchir aux actions à entreprendre pour améliorer rapidement la situation du personnel.

Downloads
06.05.2022 Courrier du SSP à HESAV 2022-05-05 PDF (231 kB)
Downloads
06.05.2022 Courrier du SSP à HESAV 2020-03-06 PDF (169 kB)
Downloads
06.05.2022 Courrier HESAV à SSP 2020-01-30 PDF (273 kB)
Downloads
06.05.2022 Courrier SSP à HESAV 2019-10-31 PDF (205 kB)