Egalité de traitement pour les semi-généralistes au secondaire I

de: SSP Vaud

Travailler plus pour gagner moins? Il faut ouvrir des négociations pour améliorer le statut actuel des semi-généralistes du secondaire I.

Photo: MChe Lee, Unsplash

À l’occasion de l’ouverture de la nouvelle formation «Bachelor + Master secondaire I» à la HEP, le SSP-Enseignement a demandé au DEF et à la HEP l’ouverture de négociations pour l’élaboration d’un dispositif permettant aux actuel·le·s semi-généralistes, sur une base volontaire, d’obtenir le diplôme de la nouvelle filière «Bachelor + Master secondaire 1» et d’accéder ainsi de plein droit au statut d’enseignant·e secondaire I et donc au même statut horaire et salarial que leurs collègues.

Cliquez ici pour consulter le courrier que nous avons adressé au conseiller d'Etat F. Borloz et au recteur T. Dias: Transition semi-généraliste - bachelor secondaire I (PDF)

Voir aussi l'article paru dans 24 Heures sur le même sujet: Les profs semi-généralistes, moins payés pour plus de cours

«Ils ont démontré leur compétence mais ne bénéficient toutefois pas d'une reconnaissance suffisance, argumente le SSP Vaud. L'arrivée des diplômés de la nouvelle filière, avec un profil très proche des semi-généralistes, va induire une situation encore plus inéquitable.» 24 Heures, 03.10.2023.


Downloads
04.10.2023 Transition semi-généraliste - bachelor secondaire I PDF (115,7 kB)