Pour un salaire minimum vaudois

de: SSP Vaud

Le SSP Vaud soutient les deux initiatives pour un salaire minimum vaudois et vous invite chaleureusement à les signer!

Photo: Valdemar Verissimo

Signez et faites signer les deux initiatives pour un salaire minimum vaudois! La première, constitutionnelle, propose d’ancrer le principe dans la Constitution; la seconde propose une nouvelle loi instituant un salaire minimum de CHF 23.- brut et détaillant son application.

Il est nécessaire de signer les deux initiatives, qui se complètent et se renforcent. Veuillez s'il-vous-plait imprimer les feuilles recto-verso, sans quoi elles seront invalides: Feuilles de signatures à imprimer et signer (PDF).

C'est le dernier moment pour signer et faire signer ces initiatives. Merci de nous transmettre au plus vite les feuilles de signatures, même incomplètes. Toutes les signatures doivent nous parvenir au plus tard le vendredi 8 septembre, afin que nous puissions les comptabiliser. Vous pouvez déposer les signatures directement à notre secrétariat, les confier à votre secrétaire syndical·e, ou nous les envoyer par courrier postal: SSP Vaud, Av. Ruchonnet 45, CP 1324, 1001 Lausanne. Les feuilles de signatures préaffranchies peuvent simplement être déposées dans la boîte-aux-lettres la plus proche.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site du comité unitaire: https://www.salaire-minimum-vaud.ch/

Chaque signature compte! Merci pour votre participation!

Arguments

  • 23 francs brut de l’heure en 2023, c’est un minimum ! Chacun doit pouvoir vivre dignement de son travail, sans devoir dépendre de l’aide sociale.
  • Garantissons enfin à toutes et tous les salarié·e·s vaudois·e·s un salaire minimum. La moitié des salarié·e·s du canton ne bénéficient d’aucune convention collective de travail (CCT) et n’ont donc pas de salaire minimum. 10% ont un bas salaire (inférieur à CHF 4326.-).
  • Le salaire minimum lutte contre les inégalités de salaire injustifiées entre hommes et femmes. Les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes à recevoir un bas salaire. L’égalité proclamée dans la Constitution doit enfin se concrétiser.
  • Le salaire minimum garantit une indexation du niveau de vie des salarié-e-s aux plus bas salaires et pousse tous les salaires à la hausse. Face à l’augmentation des prix et des primes d’assurance-maladie, la situation devient intenable pour de nombreux·ses salarié·e·s.
  • Après Neuchâtel, Jura, Genève, Tessin et Bâle-Ville, les Vaudois·e·s aussi doivent avoir un salaire minimum cantonal. Les salarié·e·s vaudois·e·s ont droit aux mêmes droits sociaux que ceux d’autres cantons.

Downloads
06.07.2023 Initiatives pour un salaire minimum vaudois PDF (355,3 kB)