Les salaires doivent suivre les prix!

de: SSP Vaud

L'Etat de Vaud budgétise une indexation de 1,8% pour 2024 (IPC 1,6% + 0,2% de 2023). C'est loin de compenser l'inflation réelle. Le SSP, avec la FSF et SUD, appelle les salarié·e·s des services publics et parapublics vaudois à se mobiliser. Rendez-vous mardi 10 octobre pour un rassemblement et une assemblée générale afin de préparer la lutte.

Photo: Valdemar Verissimo

L’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 1,6% entre août 2022 et août 2023. Cette hausse s’ajoute à celle de 3,5% entre août 2021 et août 2022. Entre décembre 2020 et août 2023, l’IPC a augmenté de 6,4% !

Nous savons toutes et tous que cet indice ne mesure pas la véritable hausse du coût de la vie puisque les primes d’assurance maladie et d’autres charges ne sont pas prises en compte. L’Union syndicale suisse (USS) estime que sur ces deux dernières années, la hausse a atteint plus de 10%. C’est une estimation plus proche de la réalité que nous vivons toutes et tous. L’avenir est encore pire : les hausses de loyers (7% pour la moitié des ménages dès octobre), des primes maladie (9,9% pour le canton de Vaud), de l’électricité (env. 18% en 2024) et de la TVA (+ 0,4 point au 1er janvier 2024) viendront encore peser sur nos budgets ces prochains mois.

Sur ces trois dernières années, le Conseil d’État vaudois n’a indexé qu’une seule fois les salaires, au 1er janvier 2023, et seulement de 1,4%. Notre lutte de ce printemps, nous a permis d’arracher un taux supplémentaire de 0,2%, applicable au 1er janvier 2024, mais cette attaque contre nos salaires nous a déjà fait perdre des milliers de francs sur l’ensemble de notre carrière (voir les exemples au verso de notre tract).

Le 25 septembre dernier, le Conseil d’État a communiqué son projet de budget 2024 qui sera débattu au Grand Conseil en décembre. Celui-ci prévoit la possibilité d’indexer les salaires des employé·e·s des services publics et parapublics de 1,6%, ce qui correspond à l'augmentation de l’IPC calculé par l’OFS sur les douze derniers mois (d’août 2022 à août 23). Ce n’est pour l’heure qu’une prévision puisque la Loi sur le personnel de l’État de Vaud prend comme référence ce même IPC, mais en octobre (par rapport à octobre de l’année précédente). Ce montant dans le projet de budget ne garantit donc pas pour l’heure une pleine indexation selon la LPers pour 2024.

Cette indexation globale prévue au budget doit donc être confirmée par le Conseil d’Etat et le Grand Conseil. Elle ne compenserait que très partiellement la perte de salaire réel subie pendant un an (octobre 2022 – octobre 2023).

Nos salaires réels ont baissé sans arrêt depuis 2020. Si l’indexation selon l'inflation d’octobre était accordée pour 2024, ce serait la preuve que notre mobilisation de ce printemps a payé et continue de payer. Mais nos salaires réels continueraient tout de même de baisser l'année prochaine. C’est pourquoi nous devons obtenir une compensation globale de 5% pour 2024.

Une telle mesure ne peut être obtenue que par la mobilisation!

Le SSP, avec la FSF et SUD, appellent les salarié·e·s des services publics et parapublics vaudois à se mobiliser le mardi 10 octobre lors des actions suivantes :

  • 17h30: Rassemblement devant le département des institutions, du territoire et du sport (place du château 1, à Lausanne), siège de la présidente du conseil d’Etat Christelle Luisier.
  • 19h: Assemblée générale unitaire des salarié·e·s des services publics et parapublics à la Maison du peuple, salle Jean Villard Gilles (place Chauderon 5, à Lausanne)

Downloads
03.10.2023Les salaires doivent suivre les prix. Pour une augmentation des salaires de 5%PDF (2 MB)
Downloads
03.10.2023"Renchérissement intégral" Affiche unitaire AG indexation du 10.10.2023PDF (400 kB)