CHUV: PV des négociations avec R. Ruiz - 12 janvier 2021

de: Délégation SSP-CHUV

Notes de la séance de négociations du 12 janvier 2021 Présences : Mme Rebecca Ruiz CDSAS, M. A. Racciatti, DRH CHUV Délégations des organisations du personnel : CP, SUD, ASI, SSP

Reprise des points discutés lors de la première rencontre du 20 novembre 2020.

Pour rappel, les revendications défendues par les organisations du personnel sont celles qui ont été adoptées par les assemblées générales extraordinaires du personnel du CHUV en septembre et octobre 2020, à savoir l’embauche de personnel pour renforcer les effectifs (pas seulement durant la crise sanitaire actuelle mais à moyen et long terme), des augmentations de salaires et une prime Covid. Communications de la Cheffe du Département:

1. Effectifs : questionnaire réalisé par les ressources humaines auprès du personnel du CHUV

  • Le questionnaire est pratiquement prêt (fait par la DRH et cellule Esope), l’approche est à la fois qualitative et quantitative. Il s’agit d’identifier notamment si le problème est vraiment le manque de moyens ou si les ressources existent bel et bien mais sont mal affectées ou mises au mauvais endroit au mauvais moment.

Le questionnaire sera terminé fin janvier 2021 et envoyé au personnel.

2.Conciliation vie professionnelle – vie familiale

  • Une évaluation des besoins du personnel est lancée pour estimer le nombre de places de crèches nécessaires. Le résultat de cette consultation sera connu fin février.
  • Cinq salles d’allaitement seront disponibles dans les prochaines semaines
  • Des places pour les devoirs surveillés vont être aménagées au CHUV ces prochains mois.

3. Prime Covid

  • Le Grand Conseil a adopté une résolution en faveur de la prime Covid. Le Conseil d’Etat travaille donc à cette prime, il y a un accord sur le principe
  • Le périmètre des personnes qui en bénéficieront est d’environ 25’000 personnes.
  • R. Ruiz : «Le montant ne sera pas à la hauteur de l’engagement exceptionnel du personnel, mais c’est un signe de reconnaissance qui est mérité et légitime».

4. Deux jours de congé

  • La Direction des RH indique que 75% des employé.e.s du CHUV bénéficieront des deux jours de congé offerts par le Conseil d’Etat.
  • Les courriers arriveront chez les personnes concernées à la fin janvier.

5. Augmentations de salaires

  • Comme déjà indiqué par le passé, les demandes de revalorisations fonctions au CHUV doivent passer par la Commission d’évaluation des fonctions qui analyse les dossiers et préavise avant la décision du Conseil d’Etat.

Pour le SSP, ces mesures (1 à 4) vont dans le bon sens mais il y a une énorme différence entre les besoins exprimés depuis des années par le personnel du CHUV et les réponses données dans ces négociations. Le différentiel est énorme: il faudrait un plan d’investissement dans la santé publique qui permette des embauches massives, renforcer les effectifs, remplacer les absences, etc. Le Conseil d’Etat en a le pouvoir. On en est très loin avec les réponses entendues aujourd’hui. Notre horizon reste de lutter pour un système de santé qui permette aux salarié.e.s de travailler dans des conditions acceptables pour leurs patient.e.s, qui permette de faire une carrière professionnelle sans sacrifier sa santé ou sa vie privée. Cela passe, pour les hôpitaux, par la fin du système de financement actuel et par l’allocation de moyens importants pour les hôpitaux publics et parapublics.

Différents points hors-négociations sont encore traités:

  • Heures supplémentaires 2020: elles peuvent être payées, tout ou partie, au tarif maximal de 42.-/heure.
  • Concernant les unités de soins intensifs, rien n’est encore décidé en termes d’unités déployées pour février vu l’incertitude de la situation sanitaire.
  • Les plannings communiqués une année à l’avance pourraient être étendus à plusieurs services (actuellement, ce système existe en chiriurgie viscérale).

Pas de nouvelle séance prévue hormis les séances habituelles entre organisations du pesronnel et direction du CHUV.

Cette News au format PDF