Réouverture des écoles: Plan sanitaire et plan pédagogique

de: SSP-Enseignement

Le SSP-Enseignement est favorable à une réouverture des classes la plus rapide possible. Nous avons souligné tous les problèmes sociaux, techniques et logistiques (entre autres) suscités par l'"enseignement" à distance. L'école est un service essentiel et ne peut remplir toutes ses fonctions socio-éducatives que sous la forme de l'enseignement présentiel. Toutefois, cette réouverture doit se faire sur des bases claires. La focalisation sur la date de réouverture des écoles a fait passer au second plan ce qui est le plus important à savoir : comment et pourquoi rouvrir ? Ces deux questions ne peuvent trouver de réponses qu'avec un plan sanitaire adapté et un plan pédagogique clair. Une fois ces conditions réunies, l'école peut rouvrir au plus vite.

La raison de cette réouverture rapide ne saurait être uniquement une nécessité "économique" de placer les enfants pour que les parents puissent retourner travailler, or c'est bien ce qui semble être le motif central. La réouverture des écoles devrait être motivée par la nécessité de recréer le lien social, de desserrer l'étreinte du confinement dramatique pour de nombreux enfants (et parents) et retrouver un semblant de "normalité" pour les élèves. De cette raison découle également la nécessité d'un plan pédagogique adapté à l'état scolaire et psychologique très différent dans lequel les élèves vont reprendre l'école.

La manière dépend de considérations sanitaires donnant un cadre concret aux possibilités de réouverture. Or, l'annonce du Conseil fédéral pour la réouverture des écoles s'accompagne de l'affirmation que les enfants ne sont ni porteurs, ni transmetteurs du virus. Cette affirmation est clairement abusive au vu de l'état des connaissances scientifiques sur la question. Et cette affirmation fait craindre une volonté de réouverture totale et donc peu sécurisée qui, si elle libérait effectivement le maximum de force de travail pour "l'économie", pourrait s'avérer catastrophique non seulement pour les élèves et les enseignant·e·s, mais également pour les parents, les proches, les différent·e·s acteurs et actrices de l'école (transports scolaires, transports en communs, personnels administratifs et techniques) et, par contagion, à l'ensemble de la population. L'école doit bénéficier des mesures de sécurité sanitaire prévalant selon les règlements officiels et cela doit s'appliquer aux adultes qui participent à son fonctionnement, tout comme aux enfants.

Quelle que soit la date qui sera arrêtée, un certain nombre de conditions sanitaires devront être respectées. Ce processus doit d’abord répondre aux enjeux sanitaires de la propagation du Covid19 et de soulagement du système hospitalier afin de protéger la santé de la population.

Par ailleurs, la réouverture des écoles ne réglera pas le problème des inégalités qui ont été mises en lumière durant le confinement. Le retour à l’école devra monopoliser les enseignant-e-s spécialisé-e-s, conseiller-ère-s en orientation, équipe de santé, équipe socio-pédagogique pour prendre en compte toutes les difficultés et engager une réflexion pour bâtir une école qui permette durablement de lutter contre les inégalités. La période de retour à l’école ne peut en outre aucunement s’accompagner de pressions sur le programme. Rappelons que, si l’"enseignement" à distance n’était pas l’école, l’école sous pandémie ne sera pas davantage l’école.

Nous tenons à préciser enfin que les considérations ci-dessus s’appliquent également à une éventuelle réouverture des classes au post-obligatoire.

Plan sanitaire

Conditions préalables

  • Proposer à tout le personnel comme aux élèves la possibilité d'un test de dépistage gratuit pour déterminer qui a été contaminé·e et qui est susceptible de l’être.
  • Définir un concept de protection sanitaire sous la forme d’une checklistdont l’application sera impérative et contrôlée par le médecin scolaire qui valide par sa signature que toutes les dispositions ont été prises par la direction de l’établissement. Sans cette validation, l’établissement reste fermé. Ce concept définit en particulier les éléments suivants :

Retrouvez la suite de nos revendications ici

Cette News au format PDF