Dépôt de la pétition des enseignant-e-s de musique

Photo Valdemar Verissimo

de: AVEM-SSP

Les conditions de travail dans les écoles de musique restent insatisfaisantes. La pétition demandant le respect des engagements politiques de 2011 a été adressée au gouvernement vaudois.

L’AVEM-SSP (Association vaudoise des enseignant-e-s de musique - Syndicat des services publics) a lancé une pétition, récemment adressée au conseil d’Etat et aux Chefs de files des différents partis représentés au Grand Conseil, afin de demander que le processus initié par la loi cantonale sur les écoles de musique (LEM) en 2011 atteigne enfin son objectif final. Même si la situation s’est améliorée, neuf ans après l’acceptation de la LEM en séance plénière, les conditions de travail restent en-dessous de nos attentes.

  • Le plein temps en terme de semaine de travail ne peut être réalisé dans la plupart des écoles de musique. Résultat : une semaine entière de « vacances » est non payée ce qui représente une baisse de près de 3 % par rapport aux grilles salariales officielles appliquées par la Fondation pour l’Enseignement de la Musique (FEM).
  • Ces grilles n’atteignent pas encore, sauf pour de rares cas, un équivalent enseignant primaire, alors qu’un Master est exigé pour enseigner dans une école de musique reconnue par la FEM.
  • La clé de voûte de l’édifice de la loi cantonale sur l’enseignement de la musique est une convention collective de travail. Clairement mentionnée dans le texte de loi, les négociations sont au point mort depuis plusieurs années, alors que les travaux ont débuté en 2005 ! Or, cette convention collective est essentielle pour la qualité de l’enseignement sur l’ensemble du territoire cantonale.

Pour toutes ces raisons, nous continuerons à faire entendre notre voix afin que le rôle formateur de la musique soit pleinement reconnu dans le canton de Vaud !

Downloads
14.10.2019 Pétition "respect des engagements de 2011" PDF (87 kB)
Downloads
14.05.2020 Lettre à la conseillère d'Etat Cesla Amarelle PDF (60 kB)