Accueil de l'enfance: la mobilisation a payé!

Photo Valdemar Verissimo

Vaud – Après deux journées d’actions et de grève et une manifestation massive, l’EIAP ouvre enfin des négociations sur un nouveau cadre.

Le 13 novembre, la mobilisation du personnel de l’accueil de l’enfance avait été largement suivie – dans le parascolaire, le préscolaire comme les crèches. Le soir, plus de 8000 personnes avaient défilé dans les rues de Lausanne pour défendre un accueil de qualité. Lors de l’assemblée qui l’a suivie, le 19 novembre, le personnel avait fixé un préavis de grève au 7 janvier et annoncé une nouvelle manifestation, cette fois un samedi. La résolution adoptée rappelait les deux exigences principales du personnel: la non entrée en vigueur du cadre de référence de l’EIAP et l’ouverture par cette dernière de vraies négociations.

Le 3 décembre, le mouvement a fait la preuve de sa solidité: une vingtaine de structures ont fermé leurs portes toute ou partie de la journée, tout en garantissant un service minimal; 250 personnes se sont relayées sur le piquet de grève installé devant le siège de l'Etablissement intercommunal pour l’accueil parascolaire (EIAP), à Pully; d’innombrables initiatives d’information et de sensibilisation ont été prises sur les lieux d’accueil, notamment autour d’une soupe à la courge. Cela malgré les pressions exercées sur le personnel pour qu’il renonce à faire grève.

Mardi 11 décembre, une réunion avec l’EIAP a enfin débouché sur une avancée. Il a été décidé d’ouvrir des négociations sur un nouveau cadre de référence, avec une entrée en vigueur au 1er février 2019.

Dans l’intervalle, le préavis de grève est levé.

Cette News au format PDF