Dans le canton de Vaud, les enseignant·e·s signent pour la préservation de leur santé

Remise de la pétition à la CDIP par une délégation valdo-zurichoise.

de: SSP-Enseignement

Communiqué aux médias

Une délégation du SSP-Enseignement Vaud a remis la pétition « Laissez-nous enseigner ! » avec plus de 1200 signatures au DFJC. Récolté·e·s en quelques semaines dans les écoles des degrés obligatoires et post-obligatoires, ces signatures, ajoutées à près de 5000 autres en provenance des autres cantons de Suisse, sont également remises par une délégation valdo-zurichoise à la Conférence des directrices et directeurs de l’instruction publique (CDIP) ce vendredi 6 juillet.

Cette pétition rappelle - à la lumière de plusieurs enquêtes menées à ce sujet ces dernières années - à quel point l’état de santé des enseignant·e·s est inquiétant. Elle demande aux autorités politiques et scolaires de prendre leurs responsabilités en mettant enfin en œuvre des mesures concrètes pour leur venir en aide et garantir ainsi un encadrement de qualité à chaque élève.

Pour rappel, les signataires demandent:

  • Que tout soit mis en œuvre pour réduire les tâches hors classe, en particulier les tâches administratives.
  • L’instauration d’une culture basée sur la confiance, la reconnaissance et le dialogue de la part de la
  • hiérarchie et des autorités politiques, et non sur le contrôle.
  • Une baisse des effectifs des classes.
  • Des mesures spécifiques et adaptées à chaque besoin particulier, notamment par la mise en place in situ de soutiens ponctuels et à plus long terme par des professionnel·le·s compétent·e·s (éducateurs·rices, logopédistes, psychologues, etc.).

Lors de la remise au DFJC, le SSP-Enseignement a évoqué l’urgence de la situation en l’illustrant par de nombreuses situations auxquelles les enseignant·e·s, tous degrés confondus, doivent faire face au quotidien et qui rendent leur travail de plus en plus pénible; travail qu’ils et elles effectuent avec une grande conscience professionnelle, souvent au prix de leur santé. La délégation du DFJC, emmenée par son Secrétaire général, M. Jacques Grossrieder, n’a pas contesté les problèmes de santé mis en avant, les qualifiant elle-même de « constats ». Elle s’est engagée à se pencher sérieusement sur la question et à réunir les services concernés par cette problématique pour discuter des revendications de la pétition et examiner les pistes de mesures possibles. Le SSP-Enseignement veillera très attentivement à ce que la compréhension exprimée par le département ainsi que sa bonne volonté affichée se traduisent effectivement par la mise en place de mesures concrètes, et ceci le plus rapidement possible.

Résumé des études sur le thème de la santé des enseignant-e-s, disponible sur le site du SSP national: www.ssp-vpod.ch/sante-enseignants

Dossier de presse pour le lancement de la pétition avec témoignages d'enseignant·e·s

Communiqué du SSP national

Cette News au format PDF

Galerie: Laissez-nous enseigner !

Photos: Eric Roset