2x NON à Prévoyance Vieillesse 2020 : Action du 6 septembre à Beaulieu

de: David Gygax

Les Retraites Populaires accueillent M. Berset et M. Maillard. Tous deux sont en campagne pour soutenir PV 2020 le 24 septembre. Le Conseiller fédéral affirme que cette réforme « garantirait l’avenir des rente ». C’est un mensonge : rien ni personne ne peut garantir l’avenir des rentes dans le 2e pilier.

Il suffit de regarder le passé récent :

Le taux de rémunération minimum des avoirs du 2e pilier a passé de 4% en 2002 à 1,25% aujourd’hui. Les rentes du 2e pilier promises aux retraité·e·s actuels ont ainsi fondu.

Le taux de conversion est déjà passé de 7,2 % à 6,8 %. Les partisans de PV 2020 veulent le baisser à 6 %. Si ce projet est accepté, la pression à la baisse se poursuivra.

Les rentes du 2e pilier sont jouées à la bourse, sur les marchés financier et immobilier soumises aux aléas de la conjoncture et des crises à répétition. Les Retraites Populaires ont ainsi perdu près de 1500 millions de francs dans la crise de 2008 !


LE LONG TERME DU CONSEIL D’ÉTAT VAUDOIS

Les Retraites populaires gèrent la Caisse de pensions de l’Etat de Vaud (CPEV). En 2013, le Conseil d’Etat vaudois présidé par M. Maillard, imposait un plan de recapitalisation de la CPEV: depuis ce plan, les salarié·e·s de la fonction publique doivent travailler deux ans de plus et touchent 12 % de rentes en moins. Il s’agissait alors de « sécuriser les prestations de retraite des employé·e·s de l’Etat à long terme ». Cela aura duré quatre ans. En juin dernier, le conseil d’administration de la CPEV a annoncé vouloir repousser l’âge de la retraite de deux ans supplémentaires !

POUR LES SALARIÉ·E·S, PAS DE GARANTIE!

Affirmer, comme le font les dirigeants du Parti socialiste et de l’Union syndicale suisse, que PV 2020 «garantit et sécurise les rentes» du 2e pilier, c’est prendre les salarié·e·s pour des idiots. Nous savons bien que rien n’est garanti dans le 2e pilier: effondrement de la bourse, de l’immobilier, taux de change, rendements insuffisants; tous ces risques sont reportés sur les assuré·e·s et les retraité·e·s.

POUR LES ACTIONNAIRES, LES BÉNÉFICES!

La stabilité existe dans le 2e pilier : 600 millions de francs sont garantis annuellement aux banquiers, assureurs et gestionnaires de caisses de pensions. PV 2020 ne touche pas à ce montant. Alors que les femmes trimeraient un an de plus et que les rentes baisseraient, les actionnaires continuerait de s’engraisser. Quand il s’agit des profits privés, il n’y a plus de « vieillissement démographique » ou de «concessions nécessaires ».


2x NON à Prévoyance Vieillesse 2020 le 24 septembre prochain !


Retrouvez plus d'informations, ici.

Et le site de la coalition, là : www.touchepasamaretraite.ch

Cette News au format PDF