Prévoyance vieillesse 2020: un rejet populaire, syndical et féministe

Photo Eric Roset

Le comité référendaire contre PV2020 se réjouit du rejet de PV2020. Il s’agit d’une victoire pour les femmes qui ne devront pas travailler une année de plus. Il s’agit d’une victoire pour la plupart de salarié.e.s qui ne verront pas leur rente LPP baisser.

Contrairement à ce que tente de faire croire la droite patronale, ce rejet n’est pas le fait de celles et ceux qui considéraient cette réforme comme trop « généreuse » et irresponsable. Au contraire, les scores montrent que le PLR et l’UDC ont subi un sérieux revers alors qu’ils sont partisans de l’augmentation de l’âge de la retraite et de la baisse des rentes. Ainsi, toute tentative de revenir avec ce type de démantèlement devra compter avec une opposition aussi ferme qu’aujourd’hui.

Les plus précaires ont dit NON

Les catégories les plus populaires ont été sensibles aux arguments de gauche et ont refusé la dilapidation de leurs cotisations dans le panier percé du 2e pilier. En effet, comme le démontre le sondage publié en fin de campagne, le rejet de PV2020 est infiniment plus marqué par la frange de la population dont le revenu ne dépasse pas 3000 francs mensuels. Cette catégorie de la population ne s’y est en effet pas trompé : pouvoir d’achat plombé sans aucun bénéfice à la sortie. C’est cette catégorie et, plus particulièrement l’ensemble des travailleuses, qui allaient supporter le coût de cette réforme déséquilibrée.

Tout pour l’AVS !

Durant la campagne, il a beaucoup été question de « plan B ». Le scénario catastrophe n’a pas lieu d’être. D’une part parce que les finances de l’AVS sont saines et peuvent faire face au vieillissement de la population, grâce à la croissance de l’emploi, à l’augmentation de la productivité et à l’apport de l’immigration, et d’autre part parce que si réforme il doit y avoir, les chambres fédérales doivent entendre le message du jour : NON au relèvement de l’âge de la retraite, NON à la baisse du taux de conversion du 2e pilier, NON à la taxe antisociale qu’est la TVA.

L’amélioration des retraites et de son financement devra ainsi passer par une répartition des richesses plus égalitaire entre le capital et le travail : introduction d’un salaire minimum, hausse réelle des salaires et résorption des inégalités salariales de sexes amèneraient de nouvelles recettes à l’AVS.

Quant au système de retraite, il doit être revu en profondeur. Dans l’immédiat, il doit passer par un sérieux renforcement de l’AVS : les ressources prévues par PV2020 pour le 2e pilier doivent être allouée exclusivement à l’AVS.


Votation du 24 septembre: 2 x NON à Prévoyance vieillesse 2020

La hausse de l’âge de la retraite des femmes et la baisse du taux de conversion sont au cœur de la réforme de la prévoyance vieillesse (PV 2020). Le but : imposer un allongement de la durée du travail et une baisse des rentes. Les compensations n’adouciront pas cette régression sociale.

Âge de la retraite à la hausse

Sous prétexte d’égalité, et cela alors qu’elles gagnent en moyenne 18 % de moins que les hommes, les femmes devraient travailler

une année de plus... au profit de leur patron et au détriment de leur santé! Imposer à des travailleuses souvent épuisées de travailler une année de plus est inacceptable... et dangereux, puisque la retraite à 65 ans pour les femmes prépare le passage à 67 ans pour toutes et tous.

Rentes du 2e pilier à la baisse

PV 2020 réduit le taux de conversion dans le 2e pilier. Cotiser davantage, alors qu’une partie des retraité·e·s touchera des rentes réduites, n’est pas tolérable. Le 2e pilier n’est plus sûr : globalement, les rentes sont en baisse alors que les bénéfices des assureurs sont en hausse : depuis 2009, ils ont encaissé 4,5 milliards de francs !

Rien pour les retraités actuels

PV 2020 n’apporterait aucune amélioration aux retraité·e·s actuels, soit près de 2,3 millions de personnes. Au contraire : avec la hausse de la TVA, leur pouvoir d’achat diminuerait.


Site: http://touchepasamaretraite.ch

Pour soutenir la campagne: CCP 17-9658-7, toute contribution bienvenue


Action du 6 septembre à Beaulieu : 2x NON à Prévoyance Vieillesse 2020

Les Retraites Populaires accueillent M. Berset et M. Maillard. Tous deux sont en campagne pour soutenir PV 2020 le 24 septembre. Le Conseiller fédéral affirme que cette réforme « garantirait l’avenir des rente ». C’est un mensonge : rien ni personne ne peut garantir l’avenir des rentes dans le 2e pilier.

PV 2020: Ruth Dreifuss et consorts ne représentent pas les femmes qui travaillent!

Nous sommes nombreuses et nous sommes fâchées de lire les prises de position honteuses de Ruth Dreifuss et d’autres politiciennes soutenant la réforme Prévoyance vieillesse PV2020.

Action contre PV2020 - le 2 septembre 2017

Galerie: Action contre PV2020 - 2 septembre 2017

Quelques images de notre mobilisation du 2 septembre à Lausanne.

Dépliant à télécharger

Downloads
14.08.2017 Dépliant 4 pages : 2 x NON à Prévoyance 2020 PDF (393 kB)

PV2020: un cadeau empoisonné... à refuser!

Une vidéo explicative pour comprendre pourquoi voter 2xNON à la réforme des retraites PV2020 soumise au vote le 24 septembre prochain.

Judith, aide-soignante, 63 ans

«Cela fait 38 ans que je me casse le dos en travaillant et c’est encore moi qui fais les courses et le ménage. Je n’en peux déjà plus, et on voudrait me faire travailler une année de plus? Hors de question!»

Judith

Qemajl, ex-maçon, 56 ans

«On paie déjà un saladier pour le 2e pilier et la seule chose dont on est sûr, c’est qu’on aura toujours moins à la retraite. Il faut arrêter avec ce système, NON à PV 2020!»

Qemajl

Danielle, 62 ans, assistante en pharmacie

«La retraite à 64 ans est la seule compensation que nous avons dans une vie professionnelle où nous sommes toujours largement discriminées. Alors l’égalité oui, mais qu’on nous paie d’abord le même salaire que les hommes!»

Danielle

Elena, serveuse, 37 ans

«Passé la cinquantaine, les travailleuses sont jetées comme des Kleenex et n’ont aucune chance de retrouver un emploi. Relever l’âge de la retraite est absurde. Je voterai NON à PV 2020.»

Elena